Nouveauté

Génération H
Alexandre Grondeau

separation

 




Alexandre Grondeau nous entraîne avec entrain dans le sillage d'une génération ne manquant ni de répartie ni d'humour, ni  d'envie de s'évader et de vivre des expériences.
Un portrait remarquable d'une jeunesse et de ses dérives.
Un roman très surprenant, efficace et passionnant.



Les trentenaires d'aujourd'hui ne se caractérisent pas uniquement par ce que l'on a coutume d'appeler la Génération X et la Génération Y. Adolescents dans les années 90, cette génération a notamment participé à l'expansion de la consommation de cannabis dans l'Hexagone, à une époque où s'y développait aussi la culture des sound systems, des free parties et des musiques urbaines (une playlist figure d'ailleurs à la fin du roman !). Sous le couvert d'un road trip romanesque, et dans ces temps où le débat sur le légalisation refait surface dans la société, Génération H apporte un regard nouveau sur cette jeunesse enfiévrée qui n'a pas forcément passé son temps devant des écrans d'ordinateurs et de télévisions mais qui, empreinte d'une forte soif de vivre et d'aventures, s'est réalisée au travers de voyages, de découvertes musicales et d'expériences cannabiques. Le haschich a été plus qu'un moment de vie pour ces jeunes. La preuve ? Ils fument toujours, quinze ou vingt ans après avoir roulé leurs premiers joints. Génération H raconte ainsi comment le cannabis est entré de manière irréversible dans la culture française, au même titre que le vin ou la bonne bouffe. Sur la Route de Jack Kerouac posait les fondations de la Beat Generation dans l'Amérique des années 60. La Génération H a elle aussi enfin son roman, qui trouve son inspiration dans la France des années 90.


« La Génération H a enfin son roman. Faites tourner. »

Sacha, Jo et leurs amis appartiennent à la Génération H. Amateurs de skunk, de double zéro, de pollen, de charasse ou d'aya, ils passent leurs journées à fumer des deux ou trois-feuilles, à tirer des bangs, à se faire tourner des shiloms et des pipes en tout genre.
Un été au milieu des années 90, la petite bande part sur la route explorer toutes les facettes d'un nouveau style de vie alternatif qui s'offre à elle, dans un road trip haschiché et musical. Allant de festivals underground en free parties, de sound systems en soirées improbables pour bons beaufs de base, ils parcourent une France enfumée, traversée par un vent de liberté qui balaie tout sur son passage. En stop ou à pied, portés par le son des nouvelles musiques urbaines qui explosent (hip-hop, techno, ragga dancehall...), ils font les quatre cents coups, enchaînent les rencontres inattendues, les expériences mystiques et amoureuses, découvrent les joies de la vie de nomade, surmontent mille et une galères, en usant et abusant des spécialités cannabiques locales. Guidés par leur soif de vivre à cent à l'heure, et grâce à leur amitié indéfectible, ils brûlent leur jeunesse comme un spliff de weed et écrivent l'histoire d'une nouvelle France, où la consommation de haschich et d'herbe se généralise et s'intègre totalement à sa culture. La Génération H a enfin son roman. Faites tourner.



Maître de Conférences, géographe à l'Université Aix-Marseille, globe-trotter, Alexandre Grondeau écrit depuis son plus jeune âge. Inspiré par Jim Harrison, Louis-Ferdinand Céline, José Saramago, Isaac Asimov ou encore Georges Orwell, il est passionné par les mouvements underground et par la contre-culture. Depuis plus de 10 ans, il est par ailleurs critique musical, spécialiste des musiques jamaïcaines et écrivain. Pangée, son premier roman, est paru en 2012. Génération H est son second roman.




320 pages
18 € 

separation

ancre